ÉVÉNEMENTS / LE COLLOQUE DE RECHERCHE

Le colloque de recherche étudiante

LA REVUE DE DROIT D’OTTAWA EST RAVIE D’ORGANISER SON TROISIÈME COLLOQUE DE RECHERCHE ÉTUDIANTE EMILIO BINAVINCE ANNUEL. LE COLLOQUE AURA LIEU EN PERSONNE LE SAMEDI 16 MARS 2024.

  

Le Colloque est l’occasion idéale de présenter vos travaux de recherche et d’obtenir les commentaires et les avis de vos collègues et des membres de la Faculté. Cette conférence d’une journée en personne comprendra également une séance de questions-réponses et un discours d’ouverture prononcé par un ou une membre estimé de notre communauté juridique. Des récompenses monétaires et des prix seront décernés au meilleur travail de recherche en anglais et en français, ainsi qu’au meilleur présentateur ou à la meilleure présentatrice en anglais et en français.

 

La date limite de soumission est le 9 février 2024 à 17h00 HNE.

 

Nous remercions Emilio et Brigitte Binavince, leurs enfants et leurs familles pour leur généreux don au Colloque.

Emilio Binavince est né à Rosales, aux Philippines, en 1935. Il a obtenu son diplôme de LL.B. de l’Université Manuel L. Quezon à Manille en 1957. Emilio a fréquenté l’Université de Tulane à la Nouvelle-Orléans, en Louisiane, en tant que boursier Fulbright, et a obtenu un M.C.L. avant de poursuivre ses études à la Faculté de droit de l’Université Harvard, où il a obtenu un LL.M. Il a également reçu une bourse de recherche du prestigieux Alexander von Humboldt Stiftung en Allemagne, ce qui lui a permis de poursuivre des études doctorales à Bonn, en Allemagne. C’est à cette époque qu’il a rencontré son épouse, Brigitte, qu’il a engagée comme « traductrice non-officielle » pour son livre sur la négligence, Die vier Momente der Fahrlässigkeitsdelikte, publié en allemand en 1969.

 

Emilio a rejoint la Faculté de droit de l’Université d’Ottawa en 1965 et a été professeur de 1965 à 1980. Ses intérêts académiques comprenaient le droit pénal, le droit fiscal, le droit de la concurrence et le droit constitutionnel. Il a publié de nombreux articles dans ces domaines. Il a fondé la Revue de droit d’Ottawa, l’une des premières revues de droit canadiennes gérées par des étudiants, et en a été le premier professeur-conseil. Il a également été le président fondateur du programme conjoint MBA/LLB et codirecteur du programme de 2e et 3e cycle.

 

Emilio a quitté son poste à la Faculté de droit en 1986 pour rejoindre le cabinet d’avocats aujourd’hui connu sous le nom de Gowling WLG. Il a ensuite créé son propre cabinet et a poursuivi sa pratique de plaidoyer jusqu’à sa retraite en 2006. Il a plaidé devant tous les niveaux de tribunaux, y compris la Cour suprême du Canada, représentant des gouvernements, des entreprises, des particuliers et des groupes de défense des droits, dont Amnistie Internationale et le Minority Advocacy and Rights Council.

 

En tant que fier Canadien, Emilio a embrassé tout ce qui est canadien. Il est devenu un parent passionné de hockey, un enthousiaste des sports d’hiver et un champion de la tolérance et des autres valeurs canadiennes. En tant que leader communautaire, Emilio a participé activement à plusieurs organisations, notamment le Conseil ethnoculturel du Canada, le Réseau sur la Constitution, la Fondation ethnoculturelle canadienne et Parkway House. Il a également été nommé à la Commission présidentielle sur le bon gouvernement, une agence du gouvernement philippin créée en 1986 par la présidente de l’époque, Corazon Aquino, pour récupérer les richesses mal acquises accumulées par Ferdinand Marcos, sa famille et ses proches associés, qu’elles se trouvent aux Philippines ou à l’étranger.

 

La carrière distinguée d’Emilio illustre son engagement à son éthique de travail, sa ténacité et sa volonté d’être un pionnier et un défenseur des groupes en quête d’équité. Il a été la première personne d’origine philippine à être appelée aux barreaux de l’Ontario et de la Saskatchewan. Il a remporté plusieurs prix, notamment le prix Mabuhay, Filipino exceptionnel au Canada, le prix du Conseil ethnoculturel canadien et le prix présidentiel des Philippines.

 

Parmi ses nombreuses réalisations, Emilio est particulièrement fier de son rôle dans la fondation de la Revue de droit d’Ottawa. Malgré les nombreux défis qu’ils ont dû relever, Emilio et ses étudiants organisateurs sont restés tenaces et déterminés à établir une revue de droit gérée par les étudiants, qui est rapidement devenue une revue de droit de classe mondiale. Le juge en chef Richard Wagner a décrit la Revue de droit d’Ottawa comme un « joyau d’une institution » pour son excellence en matière d’études juridiques, son engagement envers le bilinguisme et sa promotion de divers points de vue sur des questions juridiques d’actualité.

 

Tout au long de sa carrière et depuis sa retraite, Emilio a bénéficié de l’amour et du soutien de sa femme Brigitte et de l’admiration de ses trois enfants, qui ont tous obtenu un diplôme en droit et pratiquent le droit aujourd’hui. Il est aussi un joyeux « Lolo » pour ses huit petits-enfants.

Si vous avez récemment rédigé un mémoire de recherche pour un de vos cours ou si vous avez déjà rédigé un mémoire dont vous êtes fier, nous vous encourageons à le soumettre au Colloque de recherche étudiante Emilio Binavince 2024 !

 

  • Les étudiants et les étudiantes peuvent être dans n’importe quelle année d’un programme de Juris Doctor (common law), de LL.L. (droit civil), d’un programme combiné, ou dans un programme de LL.M. ou de doctorat.
  • Les mémoires de recherche doivent être des travaux originaux, comporter une analyse juridique suffisamment convaincante et contribuer suffisamment aux écrits existants sur un sujet juridique donné.
  • Une recommandation du professeur pour lequel l’article de recherche a été rédigé doit être jointe au dossier de candidature. Cette recommandation doit être présentée en format PDF sur la première page de l’article et indiquer la note obtenue, la déclaration de recommandation du professeur ainsi que son courriel de contact.
  • Les mémoires de recherche ne doivent pas inclure d’informations d’identification. Veuillez plutôt inclure le nom de l’auteur ou l’auteure et ses coordonnées dans le courriel.
  • Les soumissions peuvent se faire en anglais ou en français.
  • Les soumissions ne peuvent pas dépasser 15 000 mots (sans compter les notes de bas de page), doivent inclure un résumé de 200 mots et être en format PDF.

 

Veuillez adresser toute question et envoyer vos mémoires de recherche à Mme Mckenna Merkas, Gestionnaire du colloque de recherche, à l’adresse suivante : rdo-olr.colloquium@uottawa.ca. 

 

Nous communiquerons avec tous les candidats et toutes les candidates concernant l’acceptation de leur mémoire de recherche pour le Colloque.